Bronchiolite du Nourrisson : la véritable place du kiné dans les recommandations de l’HAS

Public concerné : Masseurs-Kinésithérapeutes

Réf. : KBRONC – màj : 14 juin 2024

Au fil des années la bronchiolite aiguë du nourrisson reste un enjeu de santé publique récurrent. Chaque automne, le ou les infections virales respiratoires touchent au moins 30% de la population des nourrissons de moins de 1 an (type virus respiratoire syncytial). Cette épidémie virale respiratoire saisonnière impacte le système de santé pédiatrique, en ambulatoire dans les cabinets de pédiatrie, les urgences pédiatriques hospitalières et les réanimations pédiatriques. Les nouvelles recommandations de la prise en charge du nourrisson de moins d’un an, publiées par la haute autorité de santé en novembre 2019, ont réorienté la place du kinésithérapeute. Après une mauvaise interprétation de la formulation qui laissait penser que la kinésithérapie respiratoire n’était plus recommandée, alors que cela n’était lié qu’à une seule technique de désencombrement bronchique, le rôle du kinésithérapeute a été replacé correctement par la directive du ministère de la santé de novembre 2022. Le kinésithérapeute garde un rôle important dans la surveillance clinique en période aiguë, dans les mesures éducatives adressées aux parents et dans les techniques de reperméabilisation des voies aériennes supérieures ; le désencombrement des voies aériennes inférieures n’étant plus l’unique priorité et laissé à l’appréciation clinique du prescripteur et du kinésithérapeute.

L’apprentissage se fera sur un mannequin pédiatrique. Les techniques de désencombrement bronchique particulièrement adaptées à la bronchiolite si comorbidités associées, sont abordées en pratique. Les techniques recommandées pour le désencombrement bronchique du nourrisson sont des techniques non instrumentales basées sur la compression des gaz, ce sont les manœuvres expiratoires lentes comme l’expiration lente prolongée (ELPr), l’AFE lente, le drainage autogène (DA) assisté, la toux contrôlée… Des cas cliniques sont proposés en fin de formation pour confirmer l’acquisition par le stagiaire de ces données. Au-delà du geste il faut l’acquisition des données cliniques et en tirer un raisonnement adapté

A partir de la problématique liée à l’état respiratoire de l’enfant et à partir du bilan diagnostic kinésithérapique qui est établi par le MK, la formation va se construire autour de :

  • La connaissance des maladies respiratoires spécifiques au nourrisson, bronchiolite et ses niveaux de sévérité, l’asthme du nourrisson, la bronchite aiguë et la pneumopathie.
  • Les signes cliniques spécifiques :

– Les bruits respiratoires appréhendés à l’auscultation pulmonaire et leur évolution dans le temps (sibilances, crépitants…) Apprentissage de l’écoute de ces bruits respiratoires.

– Les signes cliniques de détresse respiratoire à reconnaître et en comprendre les causes, ainsi que les risques.

– Une anamnèse complète auprès des parents pour déterminer les facteurs de risques et recherche des comorbidités.

  • A partir de ces éléments, évaluer une réorientation possible vers le médecin de soins primaires ou une orientation pertinente vers les urgences pédiatriques.
  • Initiation à un nouvel outil d’investigation qu’est l’échographie pulmonaire du nourrisson pour venir compléter le bilan du MK.
  • Toutes les mesures éducatives propres à conseiller les parents sur les mesures d’hygiène, de surveillance, de lavage des voies aériennes supérieures, du couchage, de la prise alimentaire, doivent être acquises par le MK.
  • S’assurer de la perméabilité des VAS du nourrisson, et d’apprendre le lavage, et le désencombrement du rhino pharynx spécifique aux nouvelles recommandations, c’est-à-dire non invasive.

  • Matin 9h00-12h30

    THEORIE (30min) : Objectif : Présentation des stagiaires et leurs attentes

    • Accueil, présentation, prise en compte des attentes des stagiaires
    • Cursus en kiné respiratoire de chaque participant

    THEORIE (30min) : Objectif : Présentation de la formation et du plan d’action

    • La bronchiolite du nourrisson et sa prise en charge : reco HAS
    • Développer le sens clinique
    • Ausculter, observer, toucher, écouter

    THEORIE (2h) : Objectif : Acquérir et comprendre les nouvelles recommandations de l’HAS kiné et autres traitements : médicamenteux, Oxygénothérapie

    • Evidence based practice
    • Recherche, bibliographie

    Après-midi 14h00-17h30

    THEORIE (30min) : Objectif : Restituer et parfaire la connaissance sur la respiration spécifique du nourrisson

    • Développement du poumon de l’enfant
    • La respiration du nourrisson

    THEORIE (1h) : Objectif : Connaître et comprendre la pathologie respiratoire du nourrisson

    • Les infections respiratoires du nourrisson : Diagnostics différentiels

    PRATIQUE (1h) : Objectif : Acquérir et comprendre les signes cliniques respiratoires du nourrisson / Procéder au BDK pédiatrique

    • Les signes cliniques respiratoires du nourrisson
    • BDK pédiatrique

    PRATIQUE (1h) : Objectif : Comprendre l’auscultation pulmonaire pédiatrique / Ecoute pratique des bruits respiratoires normaux et pathologiques

    • Comprendre les bruits respiratoires normaux et anormaux
    • Comprendre la physico acoustique
    • Pratique

    PRATIQUE (30min) : Objectif : S’initier à l’échographie pulmonaire pédiatrique

    • L’image pulmonaire normale et anormale à l’échographie
    • Ce que le kiné peut en retirer

  • Matin 9h00-12h30

    PRATIQUE (1h30) : Objectif : Comprendre le rôle des VAS chez le nourrisson / Pratiquer les techniques spécifiques pour en assurer la reperméabilisation

    • Anatomie et physiologie des VAS du nourrisson
    • Le lavage des voies aériennes
    • Les techniques de désencombrement des VAS

    PRATIQUE (2h) : Objectif : Comprendre le rôle de l’arbre bronchique et du poumon profond chez le nourrisson / Pratiquer les techniques spécifiques pour en assurer le désencombrement

    • Mécanique des fluides dans l’arbre bronchique
    • Les techniques de désencombrement bronchique spécifiques à la bronchiolite du nourrisson

    A partir d’un bilan clinique, propre à la pathologie obstructive qu’est la bronchiolite du nourrisson, le kinésithérapeute choisira une manœuvre recommandée adaptée. Les techniques expiratoires lentes comme l’expiration lente prolongée (ELPr), l’AFE lente, le drainage autogène assisté (DA) et la toux contrôlée spécifiques au nourrisson, sont ici analysés tant sur le plan théorique que pratique.

    Après-midi 14h00-17h30

    THEORIE (1h) : Objectif : Acquérir les mesures éducatives à faire connaître aux parents

    • L’hygiène du nourrisson
    • Apprendre aux parents les techniques de lavage et d’aspiration du rhino pharynx

    THEORIE / PRATIQUE (1h) : Objectif : Analyser en groupe des cas cliniques

    • Cas cliniques rencontrés par le formateur

    PRATIQUE (1h30) : Objectif : Préparer le participant à présenter un cas clinique avec un parent et un mannequin / Acquérir la démarche clinique en la présentant au groupe

    • Présenter une prise en charge cohérente au groupe un cas clinique
    • Synthèse, QCM, administratif

Prochaines sessions

Dates
Ville
FIF PL
N° DPC
12-13/09/2024
Lille (59)
24.004
Dates
12-13/09/2024
Ville
Lille (59)
N° DPC
24.004

Demande de prise en charge

FIF PL

Cliquez sur Voir la fiche dans le tableau ci-dessus.

NAC PRO : S0620240330020

DPC

Cliquez sur => site web du DPC.
Dans la zone « Rechercher une action de DPC » collez le numéro du programme suivant :

12122325063

Cliquez sur « RECHERCHER » et voir les sessions.
Cliquez sur « pour vous inscrire »

Bronchiolite du Nourrisson : la véritable place du kiné dans les recommandations de l’HAS

Bébé pleurant en grenouillère colorée.

Public concerné : Masseurs-Kinésithérapeutes

Prise en charge : FIF PL et DPC

Tarifs et inscriptions

Besoin d’un renseignement ?

Modalités pratiques

Prérequis : Aucun

Type de formation : Présentiel

Durée : 2 jours – 14 heures

Formateur(s) [PDF] : JOUD Philippe

Matériel à prévoir : un tapis + une serviette + une tenue décontractée + un stéthoscope + un poupon

Accessibilité